Rejoignez nous sur Facebook

logo facebook

300910

Gordon Bennett 2010 : de A ... à ... Z, départ le 25 septembre

Dans : Toutes les news, Compétitions

Auteur : René

Vingt équipages, onze nations, rejoindre le continent à tout prix !

A quelques jours du départ de Bristol en Grande Bretagne, Vincent Leys et Sébastien Rolland (France 2), vainqueurs 2009, parlent des options, des bonnes, des mauvaises. Ne pas s'engager vers l'espace américain, éviter les neiges de Laponie, ... Un objectif intéressant serait ... la Crête.

                                                 

Les pilotes lorrains Benoît Pelard et Benoît Peterlé représentent l'équipage France 1.

Samedi soir 25 septembre. Les ballons sont pratiquement gonflés. Heureusement, le vent au sol a faibli.

   

La fenêtre de décollage entre le 25 et le 29 septembre se précise :

c'est pour la nuit du 25 sept. L'observation météo est primordiale pour lâcher ces 20 équipages dans le ciel européen. Peu avant minuit, les premiers ballons décollent. Des vents poussant vers le sud permettent d'envisager une traversée rapide de la France (35 kt à 3000m), un passage plus que probable en Méditerranée, ... du suspense !

   

L'Italie interdit le survol en VFR de nuit ..., encore un ingrédient à prendre en compte.

Dimanche 26 sept à 7H30 : les ballons sont en pleine mer au-dessus de la Manche. Deux équipages (suisse et japonais), à la verticale de Jersey, atteignent St Malo dans la matinée. Aux dires de certains équipages, l'objectif raisonnable est l'Espagne ou l'Italie (survol de nuit de l'Italie éliminatoire)

   

Dimanche 26 sept 23H30 : La troupe avance bien groupée sur terre ferme française et  les positions ont changé en tête de course.

France 2 survole déjà l'Espagne, suivi de Suisse 2 qui aborde les Pyrénées. Qui saura lire les intentions de ces deux excellents équipages ? Nous le découvrirons lundi matin. Course en Méditerranée ou recherche d'un cap extrême en Espagne ?

Certains ballons ont déjà consommé beaucoup de lest. C'est bien la gestion de ce lest qui fera la différence dans la deuxième moitié de la course !

Lundi 27 sept 10H00 : Suisse 2 et France 2 ont des ambitions maritimes, d'autres ballons volent à basse altitude en recherche de terrain, 4 ballons sont posés en France dont France I.

Les  Suisses volent très vite (70km/h) à plus de 5000m vers la Corse pour dépasser l'espace italien de jour ! Vincent Leys et Sébastien Rolland (France II), évoluent également à plus de 5000m à la hauteur des Baléares, ont-ils l'intention de contourner l'Italie pour allonger la trajectoire ? Pas impossible. Ces deux équipages sont partis pour une 3ème nuit en vol. Le suspense demeure ! Américains, Anglais, Allemands cachent leur jeu  ou alors ... ?

Les Allemands découvrent l'hypothèse d'une trajectoire très longue, incurvée vers l'est de l'Europe ... avec le souvenir des 70 h de course de 2009. Ils sont impressionnés par les vents très forts au-dessus de la Méditerranée. Les deux équipages allemands communiquent entre eux et se suivent.

Lundi 27 septembre 13H30 : 8 équipages/20 sont posés sur le territoire français ou espagnol. A voir la trajectoire de France II, on pourrait imaginer un atterrissage en Sardaigne. Mais ce serait une mesure d'urgence car les deux pilotes voient plus loin !

Mardi 28 septembre 14H00 : à 7H00 on ne compte plus que 6 ballons en l'air et des décisions importantes sont à prendre pour les compétiteurs restants.

L'équipage français a bien passé la nuit au ralenti et pénétré en Italie après l'interdiction VFR de nuit. Il pose à 9H15 à Salerno après 1805 km de course. Les conditions pour poursuivre le rêve ne sont pas réunies.

   

L'équipage Suisse 2 pose en fin de matinée sur les bords de la Mer Noire après plus de 2435 km de course.

Les 4 équipages dont 2 allemands, 1 anglais et 1 américain encore en vol, font des calculs : est-il encore possible de se rapprocher de Suisse 2 ? Ils comptent passer une 4è nuit et atteindre la Roumanie. La gestion du lest devient cruciale et les vents resteront-ils favorables ? A qui le podium ? Réponse mercredi matin.

Mardi 28 septembre 23H00 : GER 1 et GBR 3 ont dépassé la distance atteinte par France 2 (posé ce matin). Ils filent respectivement à 30 kt et à 19 kt vers le Nord-Est. Beau final !

Mercredi 29 septembre 9H40 : 3 équipages encore en vol. Il a fallu fuir le mauvais temps.

Deux ballons, GBR 3 et USA 2, volent lentement et à basse altitude, ... en recherche d'un terrain. S'il en est un qui n'a pas dit son dernier mot, c'est GER 1 qui file à 44 kt et fait trembler le team Suisse 2 jusqu'à la dernière cuillère de lest !!! 166 km les séparent en ce moment

Jeudi 30 septembre 8H00 : GER I et GBR 3 sont posés. Bravo pour leur ténacité.

Le dernier équipage encore en course, USA 2, n'émet plus de signal GPS au-dessus de l'Adriatique. Dernier contact téléphone avec le routeur le matin du 29 septembre. Des moyens d'assistance maritime sont mis en oeuvre dans la région de Brindisi. A noter que l'équipage n'émet pas de signal de détresse. Les pilotes  sont pourvus d'équipement individuel de survie.

Jeudi 30 septembre 18H30 : les recherches sont en cours pour retrouver Richard ABRUZZO et Carol RYMER-DAVIS. L'organisation a le soutien des secours maritimes italiens, de la Croatie, de la Grèce. Un avion, un hélicoptère, quatre bateaux patrouillent sur la zone. Nous remercions Don CAMERON,  directeur des vols, pour la diffusion régulière de bulletins d'information.

Suivez la course en direct sur :

http://www.gordonbennett2010.com/

et plus précisément le tracking :

http://www.gordonbennett2010.com/tracking

Merci à tous les équipages de nous faire partager leur aventure en news et en images !!!

 

 

Gordon Bennett 2010 : une ombre sur cette formidable course en ballon  - publiée le : 02/10/10